09 Juil
2011

U2 Tournée 360

Enfin le jour J ! Le jour où nous pouvons enfin faire valider nos billets qui dormaient dans un tiroir depuis plus de 1 an et que nous avions si peur d’oublier la cachette le soir venu ! Les organisateurs avaient tout prévu pour le transport en commun (les autos étant interdites aux abords du site). C’est donc par le métro qu’on s’y rend. Contrairement à ce qu’on s’attendait, ça s’est très bien déroulé. Il était quand même 17h 00 quand nous sommes entrés dans le métro, soit l’heure de retour des travailleurs doublé (je devrais dire quadruplé) par le nombre de fans de U2, les wagons étaient pleins à craquer. Mais quand je dis plein, c’est plein. À certaines stations, il ne manquait que les agents comme au Japon, munis de longs bâtons qui poussent sur les gens pour nous tasser un peu plus afin de pouvoir fermer les portes 🙂

Il fallait voir notre sortie au Métro Namur ! J’étais impressionnée par la quantité de gens qui foulaient le quai et qui se dirigeaient vers les escaliers. Un agent de sécurité qui nous gueulait, via son haut parleur à la main, de se presser un peu plus pour permettre à un autre train d’arriver ! « Eille toé chose, penses-tu vraiment qu’on reste sur place juste de même, pour le fun …. que si on pouvait, on le ferait pas ?. » On avait tellement hâte de sortir de là, après 1 heure renfermés pis collés collés ! Dès la sortie du métro, on sentait que tout avait été mis en place pour assurer le bon fonctionnement des activités.

Une p’tite marche de 15 minutes, et nous voilà sur le fameux site. Nous passons les barrières de sécurité, question de faire fouiller les sacs. Après avoir lu sur leur site Internet ce qui était interdit d’apporter sur les lieux, j’ai dû laisser à la maison mon appareil photo. Et je me serais bien munie d’un p’tit banc pliant, tout petit. Mais INTERDIT tout ça ! Eh bien je peux vous confirmer que leur fouille était plutôt superficielle. Pendant le show, j’en ai vu en masse des appareils photos. Même vu un gars avec sa chaise pliante accrochée à l’épaule ! Enfin…..

La scène vue de notre emplacement

La scène vue de notre emplacement

Nous étions situés presque au milieu du parterre pour profiter du show. Pour la première partie du spectacle qui était occupée par le groupe INTERPOL, la foule était encore assez dispersée. Le groupe était bon quoique les membres semblaient quelque peu désintéressés par la foule. C’est après environ 5 chansons que nous avons entendu un « Thank you very much ». Mais au fond, nous étions là pour U2, et on avait hâte de les voir apparaître sur cette scène gigantesque !

Et….. c’est avec 30 minutes de retard que les premières notes de guitare se firent entendre. Déjà la foule était plus dense, et les estrades remplies à craquer. Quelle excitation ! Heureusement l’écran géant projetait les images, parce que j’y voyais rien du tout sur la scène. Au fond, j’aurais dû payer un peu moins cher pour être située confortablement assise sur un siège dans un estrade, même si nous devions être plus loin…. au moins on aurait vu la scène ! Je trouve quand même ça inacceptable pour un public que les artistes se pointent avec 30 minutes de retard…. quel que soit l’artiste ! On ne me fera pas à croire qu’ils ont eu du retard dû au traffic quand même… on sait bien qu’ils y sont depuis 18 h (test de son et tout). Bon, imaginons qu’ils avaient probablement une bonne raison ??  Mais Yves me rappelait ce matin que sur l’écran géant, quelques minutes avant le début du show, un paquet de messages diffusaient dont un qui comportait un décompte du nombre de gens qui entraient sur le site, au fur et à mesure.  Le gros chiffre numérique défilait à la même vitesse que les gens franchissaient la barrière et faisaient scanner leur billet.  Au moment où ce chiffre passait sur l’écran, nous étions rendus à 75 916 entrées.  Donc, U2 attendait probablement que tous les gens soient pas mal arrivés et installés avant de débuter afin d’être respectueux de ceux qui avaient payé leur billet !  Ça fait pas mal de sens !!!

Quoi qu’il en soit, c’est un groupe en super forme qu’on a pu entendre toute la soirée ! Un spectacle grandiose, plus grand que nature, avec un son impeccable. U2 nous en a mis plein la vue et les oreilles. «Bonsoir la gang», a lancé Bono en français. «Quelle belle gang», il a répété plus tard, toujours en français. «Vous êtes un groupe extraordinaire. Merci beaucoup pour votre patience. Plusieurs d’entre vous étaient plus jeunes de deux ans quand vous avez acheté vos billets

Nous étions 40 000 parterre et 40 000 dans les gradins. 40 000 parterre, c’est du monde!!! On est tassés, y fait chaud, de temps en temps une p’tite brise venait nous flatter le visage, mais c’était assez rare ! Les gens circulent avec des bières à la main (quand c’est pas 2, 3 et 4). Nous nous attendions, à un moment donné pendant la soirée, à recevoir une douche de ce houblon.  Heureusement, ce ne fût pas le cas… seulement des bières échappées des mains, qui nous éclaboussent les pieds !   Ouash !!!  Mais les gens ne cessent de circuler, c’est fou, y’a PAS DE PLACE ! Mais ils passent pareil, te bousculant au passage (la plupart du temps sans s’excuser). Vient un temps où la patience est mis à épreuve.  J’ai même entendu un homme situé à ma droite, beaucoup moins patient, s’exclamer « On s’crèrait su la 40 calisse » 🙂 Certaines personnes se hissaient sur les épaules de l’autre, nous empêchant ainsi de voir même l’écran géant !  Sans parler de ceux qui fument (de tout, on s’entend) et dont forcément tu respires ! On est restés dans cette foule tout le long du show, mais 20 minutes avant la fin, on s’est hissés vers l’arrière pour aller respirer un peu plus d’air et plier notre corps qui avait grand besoin de faire un peu d’exercice ! J’étais à la recherche d’eau….

Et……c’est sur les dernières notes que quelques gouttes de pluie se sont faites sentir. À priori, nous aurions dû s’en préoccuper, mais comme il avait fait extrêmement beau toute la journée et toute la soirée, on a cru qu’il s’agissait de petites échappées. Pas pantoute ! Au moment où on quittait le site, des pluies diluviennes nous fouettaient mêlées de poussière de sable provoquée par des bourrasques de vent. C’était capoté ! Nous avions que quelques mètres de franchis et nous étions trempés bord en bord. Je n’arrivais plus à voir où je me dirigeais parce que j’avais le toupet qui servait de rigole, et que le tout se versait dans mes yeux, le mascara qui me brûlait. J’étais guidée par Yves et ma chum Lucie, car je devais me protéger les yeux dont les lentilles menaçaient de décoller ! hihi

Et vous vous doutez bien que 80 000 personnes qui se dirigent vers un métro ou vers les navettes n’est rien pour se hisser au plus vite dans le métro. Sans taxis ni voitures à portée de main, puisque les rues avaient été fermées, la solution était évidente : attendre.  On a tenté d’aller prendre les navettes, mais une fois rendus, trop de monde était en attente !!  Nous avons rebroussé chemin vers le métro et dû faire la file sans bouger, devant le métro Namur, à la grosse pluie, pendant d’interminables 15 minutes. Quant aux navettes, oubliez ça…. Je vous rapporte ici un article lu sur Canoé : Deux cas d’hypothermie après le spectacle, des policiers impuissants qui ne savaient que faire devant une foule qui avait pris d’assaut la voie réservée aux véhicules d’urgence, des autobus qui ne décollaient pas ou pas très rapidement. Plusieurs se souviendront de l’après U2 comme d’un cafouillage logistique à la honte de Montréal.

Donc après 15 minutes d’attente et mouillées, nous avons enfin pu entrer au sec (faut l’dire vite) et se diriger vers les wagons.  C’est pas peu dire, avec toute cette foule qui se massait pour entrer dans la SEULE porte du métro, j’ai perdu ma chum Lucie avec tout ça.  Je l’ai jamais revue !   Rassurez-vous, elle m’a téléphonée une fois rendue chez elle ! 🙂  C’était drôle à voir, tout ce monde qui dégoulinait.  Les gens qui étaient déjà installés confortablement dans les wagons et qui nous voyaient entrer, constataient à ce moment là, qu’il pleuvait ben ben fort dehors !

Je vous assure qu’il faut mettre l’égo de côté pour voyager avec un toupet frisé et collé dans le front, le mascara plus ou moins frais, le chandail qui n’a plus de secret pour personne, les sandales trempées qui se déversent sur le plancher.  Yves me regarde assise sur mon banc, pas trop collée sur ma voisine qui, elle, était bien sèche, et me dit:  « Ouais, je voulais t’inviter au resto, mais là, je sais pu trop…. » !

Minuit et toute mouillée

Alors que nous nous attendions de rentrer à la maison vers 2 ou 3 h du matin, nous avons été agréablement surpris de constater qu’il n’était que minuit 45 quand Chanel (notre belle chienne) nous a accueillis toute excitée.  La seule chose qui nous intéressait à ce moment là était de retirer nos vêtements et prendre une douche !

Ouais… toute une soirée !

6 Réponses à “U2 Tournée 360”

  1. nicole Dit:

    Belle soirée quand même Raymonde t’as vu ou plutôt entendu U2.Mais tu me fait tellement RIRE.xxxxx

  2. Lyse Goyette Dit:

    WOW , magnifique soirée , et vraiment une belle grosse douche à la fin ,, je riais toute seule en lisant mdrrrrrr … Il me semble te voir toute dégoûlinante hihi… Très belle description encore une fois Raymonde , tu écris tellement bien et tu es vraiment intéressante à lire… Merci pour la photo à minuit , elle est belle quand même avec ce toupet…..
    Je trouve moi aussi que n’importe quel artiste devrait respecter son public en se présentant à l’heure pour son spectacle , C’est plate d’attendre comme ça surtout quand ça fait plus qu’un an que vous aviez vos billets… Merci Bye bye xxx

  3. Manon Dit:

    Minuit et toute mignonne!!!!

  4. Manon Dit:

    U2 était en retard, comme Raymond l’avait bien deviné, pour permettre au plus de gens d’entrer…

  5. minette Dit:

    Merci à vous toutes pour vos commentaires, c’est toujours agréable 🙂

  6. Manon Dit:

    Qu’est-ce qu’on ferait pas In the name of love pour U2 !

Laisser un Commentaire