Archives de juillet, 2011

28 Juil
2011

Enfin on s’installe…

Depuis lundi qu’on est sur la route des vacances.  Nous nous étions pas fait d’idées fixes quant aux endroits que nous visiterions, à part Niagara.  Ensuite, on savait qu’on traversait aux U.S.A. mais pour aller ou ?  On le saurait au fur et à mesure.  C’est ainsi qu’on s’est retrouvé à Utica (where the fuck is it ?)  Quelque part perdu dans l’état de New York.  On s’arrêtait là et on regardait quelle route on prendrait le lendemain.  Bien sûr, la température faisait partie de nos décisions.  Donc après avoir couché 1 soir à Trenton, 2 soirs à Niagara, 1 soir à Utica, on s’installe enfin dans notre destination kétaine fétiche, et j’ai nommé…… Lake George.  Eh oui !!!  On finit la semaine là 🙂

Ah nous avions envisagé plusieurs destinations telles que Wildwood, Hampton Beach, Gugunquit (lire Ogunquit), mais et après avoir consulté Miss Météo……ben maudit, y’avait de la pluie partout sur la côte Est (je fais ma fraîche de même en nommant la côte Est, mais je rapport les paroles de mon chum, parce que moi pis la carte géographique, vous savez…..)  Fait qu’on s’est dit « Woo Woo….pas question de faire 5 heures de route pour aller se faire mouiller pis rester dans le motel.  Et en plus, les hôtels se faisaient plutôt rares à moins d’y mettre le prix.  Oui oui je sais, on est dans la semaine de la construction, quessé t’a pensé de partir pis de pas faire de réservations !!!!  C’est l’aventure…..

Quand on vient au Lake George, on s’installe toujours au Lake Heaven… un motel bien situé, à pied du centre ville et de toutes ses activités, une piscine agréable et ça ben d’l’allure !  J’espérais toutefois qu’il reste de la place.  On s’informe, la madame regarde sur son registre et me demande c’est pour combien de nuits ?  On dit qu’on s’essaie avec 2 nuits, peut-être 3….  Hummmm, ce soir j’ai une chambre, mais vous ne pourrez pas la garder pour demain soir, il faudrait changer de chambres.  On se regarde et on accepte de changer de chambre demain soir.  (On est pas à 1 changement près hein !).  Et pour samedi ?  Je suis pas certaine, but i’ll let you know !  C’est ça oui….

Bon bien coudonc, on dirait ben que nous v’là installés…. ou presque !

Posté dans Voyages | 3 Commentaires »

27 Juil
2011

Une fouille en règle !

Lorsque nous avons franchi la frontière de Peace Bridge à Buffalo, nous avions préalablement décidé de jouer la carte de la franchise pour répondre aux questions du douanier en lui avouant que nous avions une glacière contenant de la bouffe.  Il est inutile de cacher quoi que ce soit et que les agents le découvrent par la suite….  Anyway, on a tellement rien à cacher, alors c’est en toute sincérité que nous leur avons répondu oui à la question « Transportez-vous de la nourriture, des fruits…? »  Yves lui répond qu’effectivement nous avons un cooler avec des p’tites tomates, mini concombres, fromage, pain.  L’agent pitonne sur son clavier.  On va se faire fouiller que mon chum me dit en se tournant vers moi.  Pourquoi tu penses ça ?  Parce que c’est trop long son affaire !  Ah bon !

Mon chum avait vu juste!!  L’agent sort de sa cabine, nous remet un papier, nous demande de mettre nos feux clignotants, nous invite à stationner notre véhicule à gauche et à entrer à la porte 2.  Pis vous gardez nos passeports ?  Oui… ils vous les remettront là-bas !   Dès notre sortie du camion, 2 agents viennent à notre rencontre.  Pendant les questions d’usage, Yves tentait d’ouvrir la portière arrière.  Dans son idée, il voulait montrer nos effets personnels, mais l’agent lui demande ¨Mais qu’est-ce que vous faites ?¨  Yves lui répond spontanément :  Ben le gars à la guérite nous a dit que vous deviez fouiller nos affaires.  Elle répond en riant: Mais ça c’est le gars, là c’est une fille qui vous parle, écoutez ce que moi je vous dis… ne touchez pas à rien, on sait pas, vous pourriez avoir une arme !  Ok, je comprend lui répond Yves en retirant la main de la poignée.

Et là les questions débutent :  Qu’est-ce que vous avez dans la glacière ?  Des p’tites tomates, des mini concombres, hum… (on réfléchissait vite) des fromages, eau, pepsi, ah oui, aussi des, hum voyons, des…. comment on dit ça en anglais déjà des pâtés… (je voyais du coin de l’oeil que l’autre agent écoutait attentivement avec un p’tit sourire sur les lèvres), ben vous savez là…. un genre de spread de viande qu’on mange avec fromage et baguette de pain…. pis quoi d’autres on a déjà ???  Ah pis on a un couteau pour couper les légumes, mais il est dans son étui.  Pas de fruits ?  Non aucun…

Ah…. dans un sac vert, on a un toaster avoue Yves.  Un toaster ???  Qu’est-ce que vous faites avec un toaster, qu’elle lui demande en riant ?  Well, je répond, on aime bien déjeuner à la chambre sans avoir à se presser pour sortir.  OK !  Bon… donnez-moi vos clés et allez à la porte 2.  Yves et moi laissons tout derrière nous et on se présente à la porte 2.  Trois agents sont à la porte.  Veuillez allez vous asseoir, on vous appellera.  Plusieurs personnes étaient déjà là attendant patiemment qu’on les appelle après avoir fait fouilleur leur voiture.

J’étais curieuse de voir ce que les agents faisaient dans notre véhicule, je me lève de ma chaise et m’aperçois que je vois tout de l’endroit ou j’étais.  Coooool !  Ah ben, elle, est entrain de checker dans la glacière et lui, fouille dans mon sac de souvenirs.  Un des 3 agents postés à la porte se poste dans la salle et regarde vers nous.  Ni 1 ni 2… je m’asseois… je ne voulais pas qu’il doute que je m’inquiétais de ma fouille ! 🙂  Yves et moi regardions autour de nous, question de voir la clientèle.  Seigneur, j’ai fait le saut quand Yves me montre discrètement 3 femmes voilées (t’sé celles qu’on voit QUE les yeux).  Caline, ça doit certainement pas être un problème de glacière eux autres…..bon ok je vais m’abstenir de commentaires !

Mister Lèfound, window number one !  Oh, déjà ???  Une chance que mon chum reconnaît son nom sinon on serait encore assis là !!!   Ça faisait juste 10 minutes qu’on venait de s’asseoir.  Ça y est.. le verdict !  On s’approche, c’est l’agente de tantôt.  Elle nous dit:  Tout est Ok, cependant on a jeté vos tomates puisqu’elles provenaient du Canada et c’est interdit ….. ça pourrait transporter des maladies.  Il en est de même aussi pour les agrumes (mais bon, on en avait pas).  Elle nous remet les clés, nos passeports et nous souhaite Bon Voyage !

Ça nous était JAMAIS arrivé depuis tout le temps qu’on traverse les lignes !!!!

En cours de route, on s’est arrêtés dans un aire de service, question de se dégourdir et de pique-niquer……sans nos tomates !

Posté dans Voyages | 5 Commentaires »

26 Juil
2011

Niagara Falls

C’est vers cette région que nous avons décidé de se diriger pour débuter nos vacances.  La dernière fois que j’y étais allée, j’avais une vingtaine d’années et je n’en ai plus un très grand souvenir !  Nous avons bien failli se transporter à bord d’un motorisé que Yves magasinait sur le site des p’tites annonces classées dans ses temps libres, mais après avoir été voir l’engin en personne, il s’est avéré qu’il s’agissait plus d’une épave que d’un motorisé, et qu’il ne fallait pas s’aventurer sur les routes à son bord.

Bref, c’est en Santa Fe que nous voyagerons.  Donc départ dimanche après-midi en direction de Trenton.  On a décidé de coucher dans cette région parce que la route aurait été trop longue pour se rendre directement à Niagara d’un seul coup.  Shit que la route 401 est longue et plate.  J’avais hâte de débarquer et de prendre une autre route.  Après avoir été pris dans la circulation pendant une bonne grosse heure dans le coin de Vaudreuil, on a fini par arriver.  Non mais je vous dis qu’on est patients nous les Québécois avec ce paquet de cônes oranges qu’on croise quelle que soit la route qu’on emprunte !!!!

Lundi matin, il ne restait que trois petites heures et nous étions à Niagara !  Sur la route, on a frappé un gros orage, et c’est le seul qu’on a eu depuis notre début des vacances.  On a visité les chutes, bien sûr !  Nous logeons en plein sur la rue CliftonHill, endroit centralisé dans l’action.  C’est pratique, tout se fait à pied.  Nous avons également pris la grande roue (SkyWheel) qui nous permet de voir les chutes, vue de haut.  Une roue d’une hauteur de 175 pieds.  C’était assez palpitant !  Yves aimait moins ça… hihihi  Chaque cabine est climatisée et vitrée.  Bien sûr, il faut s’attendre que les cabines bougent, et au début, Yves voulait pas que je bouge, alors que moi, je voulais prendre plein de photos.  Mais bon, après 1 tour complet, il s’y est fait et il trouvait l’expérience moins pire ! 🙂  Ce fût une grosse journée de marche.  Yves et moi avons les mollets développés et douloureux tellement y’a des côtes et des marches à monter partout.

La fameuse roue SkyWheel

Aujourd’hui mardi, fait la grasse matinée.  Normal, on s’était couchés assez tard (vers 1h du matin).  Vers 9h 30 on se dirigeait vers une activité assez trippante.  On a pris le bateau (Made of the Mist) qui nous emmène voir les chutes de très très près.  On était ben cute avec nos impers fabriqués d’un mince plastique transparent tout bleu.  Et à la chaleur qui faisait déjà à cet heure, c’est pas mêlant, le plastic nous collait sur la peau et on devenait tout humide… j’avais la nette impression d’être enveloppée dans du papier Cellophane.  Une fois près des chutes, les capuchons étaient de mise et nul besoin de vous préciser que je souffrais de la Toupetta !!! 🙂  J’avais des petits souvenirs de U2 qui me revenaient en tête tellement l’eau au visage me coulait !!  Mais l’expérience vaut le coup même si c’est un peu cher (16,50$ par personne) pour une durée d’environ 15 minutes).

Je suis en attente… enveloppée de cello bleu

La Toupetta...

La Toupetta…

Cet après-midi, on a pris ça relax et sommes allés magasiner dans les différents Outlets.  Je dis relax, mais on marchait encore, encore et encore !

Pris ça bien relaxe !!

Pris ça bien relaxe !!

De retour vers la chambre, un peu de repos et on se prépare pour notre souper au sommet de la tour Skylon.  Wow quelle expérience !  Tout d’abord il faut savoir que le resto tourne et qu’en dedans d’une heure, on a fait un tour complet.  Ça nous laisse amplement le temps d’admirer la vue de Niagara au grand complet incluant, bien sûr, les fameuses chutes.  La bouffe était très bonne et un menu spécial à bon prix est composé pour les services de 16h 30 et 17h 00 (35$ par personne) incluant entrée, choix de 4 repas principaux et le dessert.  La tour Skylon est haute de 662 pieds……  Bon Ok, c’est quand même moins haut que la Strastosphère de Vegas ou j’ai embarqué dans le manège situé sur le toit !!!

Au sommet de la tour Skylon pour le souper

Au sommet de la tour Skylon pour le souper

Tour Skylon

Sur la route du retour, nous avons fait un p’tit détour par le casino de l’Hôtel le Sheraton pour y garocher un p’tit 20$ (on sait jamais !!!).  Rassurez-vous, on continuera nos vacances en Santa Fe ! hihiih  Ensuite, un autre p’tit détour pour visiter les boutiques qui étaient situées toujours à l’hôtel Le Sheraton…. Malheur, j’ai vu qu’il y avait une boutique nommée Mini Mango !  Ça vous dit quelque chose ?  Vegas…. essais de maillot de bain….. chaleurs…. ????  Bien probablement que j’avais momentanément perdu la mémoire, parce que j’ai décidé de tenter ma chance à nouveau.  Believe it or not…. je suis sortie non pas avec 1 maillot, mais avec 2…. Faut croire  que … It was my luncky night !!!! 🙂

On est chanceux, on a juste de la belle température… chaleur et soleil !

Demain… direction U.S.A !  On se reparle de là-bas ! xxx

Posté dans Voyages | 1 Commentaire »

09 Juil
2011

U2 Tournée 360

Enfin le jour J ! Le jour où nous pouvons enfin faire valider nos billets qui dormaient dans un tiroir depuis plus de 1 an et que nous avions si peur d’oublier la cachette le soir venu ! Les organisateurs avaient tout prévu pour le transport en commun (les autos étant interdites aux abords du site). C’est donc par le métro qu’on s’y rend. Contrairement à ce qu’on s’attendait, ça s’est très bien déroulé. Il était quand même 17h 00 quand nous sommes entrés dans le métro, soit l’heure de retour des travailleurs doublé (je devrais dire quadruplé) par le nombre de fans de U2, les wagons étaient pleins à craquer. Mais quand je dis plein, c’est plein. À certaines stations, il ne manquait que les agents comme au Japon, munis de longs bâtons qui poussent sur les gens pour nous tasser un peu plus afin de pouvoir fermer les portes 🙂

Il fallait voir notre sortie au Métro Namur ! J’étais impressionnée par la quantité de gens qui foulaient le quai et qui se dirigeaient vers les escaliers. Un agent de sécurité qui nous gueulait, via son haut parleur à la main, de se presser un peu plus pour permettre à un autre train d’arriver ! « Eille toé chose, penses-tu vraiment qu’on reste sur place juste de même, pour le fun …. que si on pouvait, on le ferait pas ?. » On avait tellement hâte de sortir de là, après 1 heure renfermés pis collés collés ! Dès la sortie du métro, on sentait que tout avait été mis en place pour assurer le bon fonctionnement des activités.

Une p’tite marche de 15 minutes, et nous voilà sur le fameux site. Nous passons les barrières de sécurité, question de faire fouiller les sacs. Après avoir lu sur leur site Internet ce qui était interdit d’apporter sur les lieux, j’ai dû laisser à la maison mon appareil photo. Et je me serais bien munie d’un p’tit banc pliant, tout petit. Mais INTERDIT tout ça ! Eh bien je peux vous confirmer que leur fouille était plutôt superficielle. Pendant le show, j’en ai vu en masse des appareils photos. Même vu un gars avec sa chaise pliante accrochée à l’épaule ! Enfin…..

La scène vue de notre emplacement

La scène vue de notre emplacement

Nous étions situés presque au milieu du parterre pour profiter du show. Pour la première partie du spectacle qui était occupée par le groupe INTERPOL, la foule était encore assez dispersée. Le groupe était bon quoique les membres semblaient quelque peu désintéressés par la foule. C’est après environ 5 chansons que nous avons entendu un « Thank you very much ». Mais au fond, nous étions là pour U2, et on avait hâte de les voir apparaître sur cette scène gigantesque !

Et….. c’est avec 30 minutes de retard que les premières notes de guitare se firent entendre. Déjà la foule était plus dense, et les estrades remplies à craquer. Quelle excitation ! Heureusement l’écran géant projetait les images, parce que j’y voyais rien du tout sur la scène. Au fond, j’aurais dû payer un peu moins cher pour être située confortablement assise sur un siège dans un estrade, même si nous devions être plus loin…. au moins on aurait vu la scène ! Je trouve quand même ça inacceptable pour un public que les artistes se pointent avec 30 minutes de retard…. quel que soit l’artiste ! On ne me fera pas à croire qu’ils ont eu du retard dû au traffic quand même… on sait bien qu’ils y sont depuis 18 h (test de son et tout). Bon, imaginons qu’ils avaient probablement une bonne raison ??  Mais Yves me rappelait ce matin que sur l’écran géant, quelques minutes avant le début du show, un paquet de messages diffusaient dont un qui comportait un décompte du nombre de gens qui entraient sur le site, au fur et à mesure.  Le gros chiffre numérique défilait à la même vitesse que les gens franchissaient la barrière et faisaient scanner leur billet.  Au moment où ce chiffre passait sur l’écran, nous étions rendus à 75 916 entrées.  Donc, U2 attendait probablement que tous les gens soient pas mal arrivés et installés avant de débuter afin d’être respectueux de ceux qui avaient payé leur billet !  Ça fait pas mal de sens !!!

Quoi qu’il en soit, c’est un groupe en super forme qu’on a pu entendre toute la soirée ! Un spectacle grandiose, plus grand que nature, avec un son impeccable. U2 nous en a mis plein la vue et les oreilles. «Bonsoir la gang», a lancé Bono en français. «Quelle belle gang», il a répété plus tard, toujours en français. «Vous êtes un groupe extraordinaire. Merci beaucoup pour votre patience. Plusieurs d’entre vous étaient plus jeunes de deux ans quand vous avez acheté vos billets

Nous étions 40 000 parterre et 40 000 dans les gradins. 40 000 parterre, c’est du monde!!! On est tassés, y fait chaud, de temps en temps une p’tite brise venait nous flatter le visage, mais c’était assez rare ! Les gens circulent avec des bières à la main (quand c’est pas 2, 3 et 4). Nous nous attendions, à un moment donné pendant la soirée, à recevoir une douche de ce houblon.  Heureusement, ce ne fût pas le cas… seulement des bières échappées des mains, qui nous éclaboussent les pieds !   Ouash !!!  Mais les gens ne cessent de circuler, c’est fou, y’a PAS DE PLACE ! Mais ils passent pareil, te bousculant au passage (la plupart du temps sans s’excuser). Vient un temps où la patience est mis à épreuve.  J’ai même entendu un homme situé à ma droite, beaucoup moins patient, s’exclamer « On s’crèrait su la 40 calisse » 🙂 Certaines personnes se hissaient sur les épaules de l’autre, nous empêchant ainsi de voir même l’écran géant !  Sans parler de ceux qui fument (de tout, on s’entend) et dont forcément tu respires ! On est restés dans cette foule tout le long du show, mais 20 minutes avant la fin, on s’est hissés vers l’arrière pour aller respirer un peu plus d’air et plier notre corps qui avait grand besoin de faire un peu d’exercice ! J’étais à la recherche d’eau….

Et……c’est sur les dernières notes que quelques gouttes de pluie se sont faites sentir. À priori, nous aurions dû s’en préoccuper, mais comme il avait fait extrêmement beau toute la journée et toute la soirée, on a cru qu’il s’agissait de petites échappées. Pas pantoute ! Au moment où on quittait le site, des pluies diluviennes nous fouettaient mêlées de poussière de sable provoquée par des bourrasques de vent. C’était capoté ! Nous avions que quelques mètres de franchis et nous étions trempés bord en bord. Je n’arrivais plus à voir où je me dirigeais parce que j’avais le toupet qui servait de rigole, et que le tout se versait dans mes yeux, le mascara qui me brûlait. J’étais guidée par Yves et ma chum Lucie, car je devais me protéger les yeux dont les lentilles menaçaient de décoller ! hihi

Et vous vous doutez bien que 80 000 personnes qui se dirigent vers un métro ou vers les navettes n’est rien pour se hisser au plus vite dans le métro. Sans taxis ni voitures à portée de main, puisque les rues avaient été fermées, la solution était évidente : attendre.  On a tenté d’aller prendre les navettes, mais une fois rendus, trop de monde était en attente !!  Nous avons rebroussé chemin vers le métro et dû faire la file sans bouger, devant le métro Namur, à la grosse pluie, pendant d’interminables 15 minutes. Quant aux navettes, oubliez ça…. Je vous rapporte ici un article lu sur Canoé : Deux cas d’hypothermie après le spectacle, des policiers impuissants qui ne savaient que faire devant une foule qui avait pris d’assaut la voie réservée aux véhicules d’urgence, des autobus qui ne décollaient pas ou pas très rapidement. Plusieurs se souviendront de l’après U2 comme d’un cafouillage logistique à la honte de Montréal.

Donc après 15 minutes d’attente et mouillées, nous avons enfin pu entrer au sec (faut l’dire vite) et se diriger vers les wagons.  C’est pas peu dire, avec toute cette foule qui se massait pour entrer dans la SEULE porte du métro, j’ai perdu ma chum Lucie avec tout ça.  Je l’ai jamais revue !   Rassurez-vous, elle m’a téléphonée une fois rendue chez elle ! 🙂  C’était drôle à voir, tout ce monde qui dégoulinait.  Les gens qui étaient déjà installés confortablement dans les wagons et qui nous voyaient entrer, constataient à ce moment là, qu’il pleuvait ben ben fort dehors !

Je vous assure qu’il faut mettre l’égo de côté pour voyager avec un toupet frisé et collé dans le front, le mascara plus ou moins frais, le chandail qui n’a plus de secret pour personne, les sandales trempées qui se déversent sur le plancher.  Yves me regarde assise sur mon banc, pas trop collée sur ma voisine qui, elle, était bien sèche, et me dit:  « Ouais, je voulais t’inviter au resto, mais là, je sais pu trop…. » !

Minuit et toute mouillée

Alors que nous nous attendions de rentrer à la maison vers 2 ou 3 h du matin, nous avons été agréablement surpris de constater qu’il n’était que minuit 45 quand Chanel (notre belle chienne) nous a accueillis toute excitée.  La seule chose qui nous intéressait à ce moment là était de retirer nos vêtements et prendre une douche !

Ouais… toute une soirée !

Posté dans Neuf vies | 6 Commentaires »