Archives de la Catégorie 'Bouquinerie'

31 Mai
2010

Du pur bonheur

Dimanche après-midi, je suis chez Pharmaprix pour faire imprimer les photos que j’ai prises samedi alors que toute ma p’tite famille était chez moi autour de la piscine. Je me présente alors au comptoir photo, remet mon reçu que la p’tite machine m’a remis une fois que j’ai cliqué sur « terminé » et la préposée me dit de revenir dans 30 minutes pour chercher mes photos. Je pense: « 30 minutes… qu’est-ce que je pourrais bien faire pour passer ce temps ? » Je ne voulais pas retourner chez moi pour le peu de temps, je ne voulais pas non plus passer 30 minutes à faire le tour de la pharmacie. On s’entend que 10 minutes dans une pharmacie c’est suffisant, quand on a besoin de rien je veux dire, mais 30 minutes, c’est pas mal long ! Par contre, juste au coin de la rue….

Je sors de la pharmacie et me précipite. Alors là, je ne sais pas si j’aurai assez de 30 minutes pour y flâner. Bah, quand bien même je dépasserais les 30 minutes, les photos vont m’attendre pareil ! J’entre, et c’est plus fort que moi, j’examine tout ce que je vois sur mon passage. Renaud Bray c’est mon ami…mon réconfort.

J’avais entendu la promotion d’un livre écrit par l’auteure Katherine Pancol « Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi ». Drôle de titre me direz-vous, et je suis bien d’accord. Lors de l’émission « Salut bonjour Week-end, Christine Michaud mentionnait qu’il s’agissait du 3e livre de la série, dont les deux premiers livres portent un titre tout aussi farfelu. Une grosse brique comme je les aime, quelque chose comme 860 pages. J’avance un peu dans le magasin. Pas besoin de chercher bien longtemps. Il est là, devant moi, parmi les autres nouveautés, bien en vue. Impossible de ne pas toucher ! Je le prend, ouvre les premières pages et je lis les 2-3 premières lignes, question de « feeling ».. savoir si je vais aimer cette lecture. Bon vous me direz que 2 ou 3 lignes c’est difficile de se faire une idée, mais moi je vous dis que OUI. Je lève les yeux et j’aperçois un commis au guichet central. Il me voit venir, j’ai une question pour lui: « Dites-moi, est-ce qu’il est nécessaire de lire les 2 premiers livres pour lire celui-ci ou si celui-ci est indépendant ?« . Tout de go, il me répond que non ce n’est pas nécessaire. Oh, une voix derrière moi me dit tout le contraire. Une autre préposée qui range des livres avait entendu ma question. Elle me répond qu’il est préférable de lire les 2 premiers puisque les personnages se retrouvent dans le 3e livre. Je retourne la tête vers le commis au guichet central qui me dit: « Moi ma blonde a lu le premier livre en 2 jours« . Pardon ? (Ça doit être bon certain!!)

Bon là, entre vous et moi, j’ouvre une parenthèse….. À chaque fois qu’une personne me dit qu’elle a lu un livre en 2 ou 3 jours, je me demande si cette personne là a une vie !!! Travaille pas ? Pas d’amis ? Pas de sortie ? Le dodo…connaît pas ? Voyons donc !! Un livre de 650 pages (le premier livre a 650 pages) lu en 2 jours ??? Pauvre chum, j’espère qu’il a lu lui aussi ! Eh…. moi, le plus vite que je peux lire un livre, c’est mi-ni-mum 2 semaines, et encore !! Enfin….

Donc, je décide alors d’aller me chercher le premier livre – format de poche. Je vous donne le titre : Les yeux jaunes des crocodiles. Je vous l’ai dit qu’il portait un titre tout aussi farfelu !! Je me suis limitée à acheter seulement le premier livre. J’aurais pu acheter les 3 (impulsion fatale quand je suis dans une librairie), mais je me suis gardée une p’tite réserve. Tout à coup j’aimerais pas….

Passons à la caisse, ça fait déjà 30 minutes que je jongle avec les livres. Voulez-vous un sac ? Non merci. Je tripe tellement fort à avoir un bouquin dans mes mains, je vais continuer de l’admirer, de le feuilleter, de le sentir tout au long que je retourne vers la pharmacie. Excitée, je suis. J’embrasse mon livre, et je me dis que c’est du pur bonheur, d’autant plus que je n’ai même pas eu à le payer puisque je venais de sortir ma p’tite carte-cadeau reçue d’une amie pour ma fête.

J’ai déjà hâte de terminer ma lecture actuelle pour commencer celle-ci. Parions que je ne pourrai le lire en 2 jours….. ben quoi, j’ai une vie moi !!!!

Posté dans Bouquinerie | 2 Commentaires »

07 Déc
2009

Martha

Pour tous les passionnés de lecture, vous avez certainement entendu parler du nouveau concept que l’auteure Marie Laberge a mis sur pied l’an dernier à l’autonme.  Si vous vous rappelez, nous n’avions qu’à nous abonner à la lettre provenant de « Martha », et à compter du mois de janvier 2009, nous commencions à recevoir des nouvelles de Martha de façon bi-hebdomadaire.  Marie Laberge avait voulu ainsi reproduire la joie d’attendre des nouvelles d’une amie, par la poste.  Considérant qu’aujourd’hui tout se fait via courriel, ou Internet, nous ne vivons plus la fébrilité que l’attente d’une telle lettre peut provoquer.  On ne s’écrit plus !!!

Alors voilà que je me suis abonnée, et effectivement depuis le mois de janvier, je reçois des nouvelles de mon « amie » Martha.  Je peux donc la suivre dans ce qu’elle vit, au gré de ses émotions.

Quand j’ai reçue ma première lettre, j’avoue qu’au début je me demandais bien la provenance.  C’était simplement écrit Martha avec les coordonnées de retour.  Mais vous me connaissez, curieuse que je suis, j’ai ouvert, contrairement à certaines autres personnes qui l’ont simplement balayée au recyclage.  Heureusement que j’ai ouvert !!!  C’était MA lettre.  Cool, j’avais hâte au soir, me coucher et lire la lettre de mon amie !  Trois p’tites pages à lire, vous me direz que ça se lit assez vite hein !  Une fois lue, je la classe dans mon tiroir de chevet, attendant la deuxième qui suivrait dans 2 semaines.  Et entre les lettres, je poursuivais la lecture de mon roman en cours.

Surprise… la deuxième arrive !  J’avais presque oublié que j’attendais une lettre.  Une fois bien installée pour ma lecture, je me rends compte que j’ai perdu le fil de l’histoire.  Et c’est normal quand on y pense, il s’était écoulé 2 semaines entre mes lectures.   J’ai donc repris la première lettre pour m’y retremper.  Et, ainsi de suite au fur et à mesure que les lettres entraient… je reprenais un peu la lecture des dernières.  Je me suis un peu tannée d’avoir à relire les précédentes, alors j’ai décidé de cumuler toutes les lettres et lire d’un seul coup… comme un roman.  Donc après 3 ou 4 lettres, quand je trouvais celle de Martha au travers de mon courrier, je la déposais à la suite des autres pour éventuellement lire.  Zéro excitation !! 

Au fil des envois, j’ai trouvé un p’tit encart nous informant que Martha poursuivait ses envois pour l’an prochain.  Bof !

Nous sommes au mois de décembre, les envois achèvent, j’ai décidé de me mettre le nez dans mes lettres avant de débuter mon tome 3 de Twilight.   J’achève la lecture de Martha, et… bon c’est bien comme lecture, on y croit, le lecteur que nous sommes se sent privilégié puisque la lettre a un contenu personnel.  On se sent des siens, comme si on appartenait réellement à son monde.  Mais sans plus !

Alors…. est-ce que l’objectif a été atteint ?  Non.   Est-ce que je suis intéressée à poursuivre pour l’an prochain ?  Non.  

Désolée Martha !!

Posté dans Bouquinerie | 4 Commentaires »

19 Mar
2009

Lecture, quand tu nous tiens

La lecture, c’est vraiment une belle passion.  Je suis vraiment contente de l’avoir cette passion là.   Quand on a la lecture, on est jamais seul. Qu’on soit dans une salle d’attente, à une pause au travail, au resto (quand on mange seul bien sûr, parce que je voudrais bien voir celui qui me lirait dans face!! hi hi) ou en attente après quelqu’un, le temps n’est jamais long.   Je ne pars JAMAIS sans mon livre. 

Chaque fois que je visite une librairie et que je vois un livre qui m’interpelle, j’essaie de me contrôler, mais c’est plus fort que moi, faut que j’y touche, que je feuillette le livre et surtout, mais surtout, faut que je mette mon nez au-dessus des pages que je m’amuse à flipper pour y sentir l’odeur de l’imprimerie.  Immanquablement, un élan m’emporte pour sortir de là avec, en mains, un livre.

Boulimique que je suis (de lecture.. on s’entend!), si y’a un don que j’aimerais posséder, ce serait celui de pouvoir lire 3-4 livres en même temps.  Comme j’ai toujours un livre en cours de lecture, lorsque je tombe sur un autre bouquin qui semble intéressant, j’aurais le goût de le commencer sur-le-champs !  C’est vraiment compulsif mon affaire !

Êtes-vous comme ca vous autres ?

Posté dans Bouquinerie | 2 Commentaires »