28 Août
2017

Erreur sur la personne

Aujourd’hui, nous avons demandé de changer de chambre pour une catégorie superieure (moyennant quelques bisous supplémentaires bien sûr) et nous permettre ainsi de se rapprocher des principales installations (piscine, lobby et restos).  La chambre que nous avions était située dans un autre bâtiment et au 3e étage.  Y’avait  tellement de corridor et tous se ressemblaient.  Même après 3 jours, je ne réussissais pas à m’orienter car pour se rendre à la piscine, c’était d’un côté, et pour se rendre au Lobby, c’était de l’autre, et pas le même ascenseur car les deux ascenseurs ne mènent pas au même bâtiment.  Bref, quand je sortais de la chambre, je ne savais plus où me diriger.  Je sais, tu n’es pas très surpris(e) de ce que je viens de te dire…..

Quoiqu’il en soit, on a demandé de changer et par chance, il y avait quelques disponibilités.  Toutefois, c’était difficile, pour le personnel affecté aux réservations, de gérer tous ces changements et d’attribuer des chambres car l’hôtel procédait à une migration vers un nouveau logiciel.  Après communication par téléphone auprès de son supérieur, on nous confirme la disponibilité ainsi que le numéro de la nouvelle chambre.

En pénétrant dans la nouvelle chambre, quelle surprise de voir un élément décoratif sur le lit.  Cette petite attention est généralement déployée pour souligner un événement spécial (anniversaire, demande spéciale des clients, ou autres).  C’est certain que ce n’était pas destiné à nous mais plutot à un autre client pour qui cette chambre avait préalablement été réservée.  Nous venons à peine de déposer nos bagages dans notre nouvelle chambre qu’on entend frapper délicatement à la porte.  Le préposé à la chambre venait porter une bouteille de champagne et une assiette contenant une gâterie accompagnée d’un message écrit avec du chocolat sur l’assiette.  On lui dit immédiatement qu’il y a eu un changement de chambre.  Il vérifie son papier et demande si nous sommes du nom de Harrington.  Non, non, vous faites erreur, il y a eu un changement de chambres.  Il a semblé confus, et avec raison.  Tous ces changements ont été rapides et selon moi, n’ont pas eu le temps d’être enregistrés dans leur système.

Notre chambre est à proximité de la piscine, à peine quelques 20 pas nous séparent.  Nous sommes retournés à la piscine pour profiter du reste de l’après-midi. À notre retour, nous avons l’agréable  surprise (ou pas) de voir notre bain tourbillon rempli d’eau bien chaude, plein de mousse avec des pétales de roses rouges qui flottent, et une odeur d’huile essentielle envahit la pièce.  Mais qu’est-ce qui se passe ??  On était partagés entre être content et contrariés, de là le (ou pas).  Contrariés parce que quelqu’un est quand même entré dans la chambre, pris le temps de remplir le bain tourbillon (c’est un bain pour deux personnes, donc ça doit prendre un certain temps à remplir quand même), ajouter une bouteille d’eau sur chacune des tables de chevet et 2 p’tits chocolats Kisses sur l’une des tables alors que nous étions à quelques pas de notre chambre à l’extérieur.  C’est fou !  Imagine si on avait décidé de rentrer plus tôt, la personne aurait fait un simonac de saut !! Peu importe, je dis à Yves :  il est rempli, l’eau est chaude, j’ai froid (je suis encore mouillée de la piscine et j’entre à l’air climatisé), fait que ce serait con de ne pas en profiter même si ce n’est pas pour nous !!!  Envoye donc !

Si tout ça provient d’une demande spéciale d’un client pour sa douce (ou vice et versa)… je connais des gens qui vont être déçus !!  Ou bedon, y’a une autre bain qui s’est fait remplir ailleurs et des préposés qui ont travaillé en double.    C’est certainement pas moi qui se plaindrai !!

Hier soir, l’activité de la soirée présentée dans le lobby de l’hôtel était du Karaoké.  Le Karaoké c’est l’fun quand t’es dans une ambiance de bar, de fête, entre amis pis que tu reconnais les tounes qui sont (mal) chantées par les amateurs qui viennent crier dans le micro, non ?  Mais dans un lobby d’hôtel où l’ambiance est plutôt relax, pis que le chanteur amateur chante et qu’y’a l’air être le seul qui connaît ce qu’il chante et qu’il semble être seul dans la pièce….  on repassera !!

Posté par minette dans Voyages | 2 Commentaires »

26 Août
2017

Foam Party

Quand il fait une température ressentie de 45 degrés celsius, t’as le choix entre demeurer dans ta chambre climatisée ou de te tenir à côté d’un plan d’eau.  Rester dans la chambre, tu peux mais c’est pas là que tu vas prendre des couleurs.  On a donc opté pour la piscine et aujourd’hui c’était jour de Party…. Foam Party !  Trop cool !!  Grosse musique et de la mousse à profusion lancée par de puissants canons.  Est venu un moment où on a été envahis par la mousse, on était enveloppés comme dans de la ouate mais c’était un bizarre de feeling, à la limite d’être paniquant.  Si tu souffres de clostrophobie, tu serais mieux être spectateur que baigneur.  Yves avait le sentiment d’être entouré par le bonhomme marshmallow dans Ghost Buster, tandis que moi, j’étais plutôt comme sur un nuage, il me manquait juste des ailes et du fromage Philadelphia…tu vois ce que je veux dire !!

Le Party était poigné, et ça duré environ de 11:30 à 13:00.  Mais non, la mousse n’a pas été garochée tout ce temps là, t’imagines bien que ce ne serait pas juste dans la piscine qu’il y aurait eu de la mousse mais sur tout le site de l’hôtel !  C’était en alternance.  Quand le vent se levait, c’était fou de voir des gros morceaux de mousses se détacher et s’élever dans les airs !!

Pour cette occasion, on pouvait louer un cabana privé tous situés autour de la piscine pour la modique somme de 150$ (en temps normal, ces cabanas sont gratuits, et premier arrivé, premier servi).  Toutefois pour 150$, t’avais une bouteille de champagne,  brochettes de fruits frais, une boîte cadeau mais je ne sais pas trop quoi, et….t’avais le droit à un massage sur chaise.  C’est malade hein ???  Mais j’en voulais pas….shit 150$ pour 2 heures de Party que j’ai pu profiter moi aussi, mais étendue dans ma chaise longue, ou plutôt carrément dans l’eau à me débattre dans la mousse pis ca m’a rien coûté.  J’aime pas ça le champagne !!!

Well…ce soir, c’est  une soirée Country….ben maudit, j’ai oublié mon chapeau !!!

 

Posté par minette dans Voyages | 1 Commentaire »

25 Août
2017

Vol Sunwing 537

C’est autour de minuit, après avoir bouclé les bagages, ramasser la maison, relaxer avec un peu de lecture, qu’on se rappelle qu’il faut régler  une alarme pour 02:45 car il faut être à l’aéroport vers 04:45… Yves et moi, chacun de notre côté, on s’amuse à tester toutes les sonneries disponibles sur le iPhone (on n’a plus de cadran réveil matin) .   Finalement je trouve ma propre sonnerie pour mon réveil  (le doux son d’une harpe) que je règle à 15 min plus tard que celle de Yves (dont je n’ai aucune idée de ce qu’il a sélectionné comme sonnerie).  Après avoir dormi à peine deux heures, c’est une sonnerie au son d’un tam tam qui rappelle un peu le bruit de quelqu’un qui frappe sur des noix de cocos dans une forêt amazonienne qui nous fait ouvrir les yeux et se demander, pendant quelques secondes, si nous étions dans un safari africain !! Pour les intéressés qui ont un iPhone, allez écouter la sonnerie TIMBA, vous comprendrez….

Finalement, 45 minutes plus tard,  nous sommes dans le stationnement Park’N’Fly de l’aéroport.  C’est la première fois qu’on tente l’expérience.  On se dirige vers la navette qui nous amènera à l’aéroport et dans l’allée que nous marchons, Yves me fait remarquer une grosse lettre K qui nous fait face et qui fait partie du mot PARK écrit en gros et illuminé.  Une fois installés dans la navette, le chauffeur doit nous remettre un billet pour notre retour.  Il demande aux gens la lettre correspondant à la rangée où est stationnée leur voiture…  rendus à nous, il demande la même question et je m’empresse de répondre tout fièrement :  K.  Yves répond I (lire i).    Je regarde Yves et voyant ma surprise il m’explique que le K c’est juste la lettre du mot PARK mais rien à voir avec les lettres pour identifier les rangées.  Pour vrai ???   Les gens autour partent à rire.  Le chauffeur, avec un sourire (même à 3:30 du matin) lance :  voyagez-vous ensemble ?  Yves répond….oui mais c’est moi le GPS dans le couple !!!

 

6:45 Dernier rappel, tous  les passagers en direction de Cancún sont priés de se présenter à la porte 55.  Embarquement immédiat …… Tous les passagers doivent être à bord de l’appareil.  J’ai toujours une image des retardataires qui se trouveraient à l’autre bout de l’aéroport et qui entendent un tel appel…..final !!  Ouf !!   Là attention, gros mot à venir dans la phrase suivante, je préfère vous en avertir.  Dans les avions, on va se le dire, ……..câlisssssssse qu’on est assis serrés sur nos sièges !  Maudite chance que mon mon voisin d’en avant n’ait pas eu l’idée une seule fois de baisser son dossier pour une sieste.  Oui je sais qu’il existe des sièges où il y a plus d’espace, sauf qu’il n’y en avait plus au moment où nous avons procédé à la sélection des sièges.  N’en demeure pas moins que ce n’est pas tout le monde qui bénéficie de ce privilège, pis eux, bien, sont serrés !!!   J’avais trop hâte de me déplier 4 heures plus tard.

Une fois dépliée, on est sorti de l’avion et instantanément j’ai senti l’humidité (Oh My God) dans mes cheveux et Yves, dans ses lunettes.  (Ginette, t’as mis d’la brume dans mes lunettes).  C’est donc sous une température de 33 degrés, ressenti 44 degrés avec facteur humidex, que nous avons terminé la journée à la piscine.

Ouais, c’est pas mal chaud !!

Posté par minette dans Voyages | 8 Commentaires »

20 Août
2017

Quelques dodos et…..c’est parti !

Mine de rien, l’été écoule ses dernières semaines, sa lumière se fait de plus en plus courte et ça y est, les téléromans accapareront nos soirées …YEAH !!

Qu’à cela ne tienne, je me prépare à m’envoler vers le Sud et d’emmagasiner beaucoup de cette vitamine D.  C’est de là que je t’écrirai la prochaine fois et te raconterai  tout ce qui est racontable.

Si tu es de celles qui risquent de s’inquiéter à savoir qu’est-ce que je vais faire avec Chanel (eh oui, j’ai des collègues comme ça), sache qu’elle passera la semaine chez ses parents adoptifs, ma sœur Diane et mon beau-frère André.  Merci à vous deux !

Ah !  Je voulais aussi  te dire ….  tu as certainement remarqué que j’avais changé le nom de mon blog.  Tu ne t’es pas trompé, rassure-toi, tu n’es pas rendu sur un tout autre blog mais bien sur le mien.  Blog de Minette est donc devenu « Faut que j’te raconte… »

Faut je te dise aussi de ne pas t’inquiéter si tu écris un commentaire et qu’il n’apparaît pas, ce n’est qu’une question de temps, le temps que j’autorise ton commentaire.  Mais par la suite, chaque fois que tu écriras un commentaire, il s’affichera immédiatement puisque tu auras déjà été autorisé.

Bien hâte de te lire aussi !

À bientôt

 

Posté par minette dans Voyages | 5 Commentaires »

22 Juil
2017

Ma Playa

Cher blog, y’a déjà un bon moment que je suis pas venue te jaser ça dis donc !!!  Je viens donc te chatouiller un peu… question de voir si tu réagis bien ou si tu me boudes.   C’est important, pour moi, de savoir puisque dans quelques semaines, j’aurai le goût de venir te raconter une nouvelle aventure qui se passera, cette fois, à Playa Del Carmen, ma Playa !!  Je viendrai te raconter tout plein d’anecdotes et tu seras libre de m’écouter, ou encore, de m’ignorer.  Toutefois, si jamais tu faisais le choix de m’écouter, je serais encouragée à continuer et te raconter de nouvelles choses le plus souvent possible.

À toi de décider !  Tu me laisseras savoir …

Là où je passerai la semaine

Posté par minette dans Voyages | 6 Commentaires »

15 Juil
2014

Délicieuse et surprenante langue française…

Quelle belle langue nous avons !  Même si c’est une des plus difficiles de par ses nombreuses exceptions, elle est à nous, tâchons de la préserver !  J’aimerais vous partager quelques phrases que j’ai lues ici et là et qui font sourire….

Quand un homme se meurt, on dit qu’il s’éteint;  Quand il est mort, on l’appelle « feu » ?!

On remercie un employé quand on n’est pas content de ses services.

Pourquoi dit-on d’un pauvre malheureux, ruiné et qui n’a même plus un lit dans lequel se coucher, qu’il est dans de beaux draps ?

Comment distinguer le locataire du propriétaire lorsque ces deux personnes vous disent à la fois: « Je viens de louer un appartement » ?

On passe souvent des nuits blanches quand on a des idées noires.

Pourquoi, lorsqu’on veut avoir de l’argent devant soi, faut-il en mettre de côté ?

Pourquoi, lorsque vous ne partagez pas l’avis de quelqu’un, dit-on que « les avis sont partagés » ?

Pourquoi parle-t-on des quatre coins de la Terre, alors qu’elle est ronde ?

Et pour en terminer, réjouissons-nous que ce soient les meilleurs crus qui donnent les plus fortes cuites !! 😉

Posté par minette dans N'importe quoi | 3 Commentaires »

08 Mai
2014

Enfin les vacances ! Besoins comblés

Déjà quelques jours que nous sommes arrivés à Cancun et c’est un bonheur partagé ! J’ai l’habitude d’écrire plus rapidement sur ce blogue quand je suis en vacances, mais cette fois, ce fût un peu plus long, j’avais grand besoin de décrocher et de ne penser à rien d’autres que de profiter pleinement de chaque moment qui m’était offert.

Nous avons volé sur les airs d’un Boeing 737 de United Air Lines. Parmi les messages lancés au micro, de la voie nasillarde du pilote, on nous annonce fièrement que cet engin n’en est qu’à son 3ème vol. Donc tout neuf, que je me dis ! Je me penche vers Yves et je réfléchis tout haut : souhaitons que ce ne soit pas la même situation pour le pilote !!! 🙂

L’hôtel Hyatt Zilara de Cancun est très agréable. Ses installations, son personnel, son service, sa bouffe, ses chambres… rien à dire !

Dès l’arrivée des vacanciers, nous sommes accueillis avec un verre de mousseux. Vous n’aimez pas le mousseux tout comme moi ? Pas de problème, on vous sert le drink de votre choix!! Quant à nous, en tant que membres de la chaîne Real Resort, nous avons été accueillis dès notre arrivée et avons été dirigés au club des membres où ils ont passé en revue nos préférences ! Nous sommes passés par : À quel heure préférez-vous que la femme de chambre passe (entre 8h et 10h, entre 10h et 12h, entre….) on a répondu promptement la première option car à 8h, y’a déjà un bon p’tit moment que nous sommes debout et fonctionnels 😉 Ça continue : les oreillers, vous les voulez plutôt fermes ou mous ? Et le soir, alors qu’ils préparent la chambre, nous mettons un parfum d’ambiance, lequel préférez-vous entre Relaxant, vivifiant ou romantique ? Maintenant, profitons de ce moment pour réserver les restos où une réservation est nécessaire. Et c’est ainsi que nous avons pu obtenir les réservations dans 4 de ces restos à des heures qui nous convenaient. Ce sont là des questions parmi tant d’autres dans le seul but de rendre notre séjour des plus agréables ! Voilà, les vacances commençaient !!

Donc, depuis le début, nos vacances se passent merveilleusement bien, tout se passe comme prévu. Ah non, sauf le lendemain, sur le ménage de la chambre….nous sommes retournés à la chambre autour de 15h et avons constaté que la chambre n’avait pas encore été nettoyée! Bon, c’est pas très grave vous me direz, j’en conviens, mais alors là, pourquoi prendre la peine de nous demander nos préférences ? Une fois mentionné au service de concierge, ça ne s’est jamais reproduit.

Là ou je capote un peu, je savais que dans les « tout inclus » les gens se réservent très tôt les chaises longues ou les cabanas, mais y’a tôt et tôt ! Des le premier matin, Yves se lève comme à son habitude, vers 5:30, je l’entend se préparer, s’habiller. Je me réveille et il me dit : « J’en reviens pas, y’a déjà des gens qui sont en train de se placer des affaires personnelles sur les chaises pour les réserver! » Ben voyons donc,y ‘est quel heure ? 5h30 qu’il me répond !!!! Alors, devinez ce qu’on fait chaque matin ??? Ben oui, je sais…c’est un maudit beau problème, on est en VACANCES !!!

Souper romantique

Souper romantique

L’hôtel offre aussi la possibilité de vous organiser un beau p’tit souper romantique sur la plage avec tout le set-up nécessaire : sous le cabana, une table sertie d’une nappe toute blanche, 2 chaises recouvertes toute blanches elles aussi, un voile blanc qui couvre 2 côtés du cabana avec, en guise d’éclairage, flambeaux et lumières mauves tamisées et, bien sûr le service d’un serveur. Pour la modique somme de 250$. C’est toute cuuuute !!! Mais on s’entend tu pour dire que tu pourrais très bien faire venir le service aux chambres en commandant ton bon p’tit souper, tamiser tes lumières, partir ton diffuseur avec le parfum d’ambiance que tu as présélectionné à ton arrivée, pour la modique somme de…..0$ ? Et ce, dans ta plus grande intimité !!!! Bon, je dois sûrement pas être la plus romantique !!!

Quant à la nourriture, tout est parfait ! C’est bon, c’est gastronomique ! Les portions sont normales….les piscines gigantesques qui longent la mer et qui nous présentent un décor constant d’une couleur bleue. Tout se fond …la piscine, la mer et le ciel. On arrête pas de dire « on est tu bien !!! » C’est tout ce dont j’avais besoin pour décrocher totalement. La température ?… très ensoleillé, chaud et humide, comme on aime !

Tout se fond en bleu

Tout se fond en bleu

J’espère que le soleil est sorti par chez vous. C’est fou comme on décroche ici et qu’on s’imagine que c’est le même scénario partout. On oublie la température qu’on a laissée derrière nous pour un certain temps. J’espère aussi qu’il fait soleil à Montréal parce que j’aimerais bien que les p’tites graines de gazon qu’on a semées puissent s’épanouir au lieu de se noyer ! 😉

Chaque matin, autour de 5h30, je suis sur mon balcon à écouter le bruit des vagues et à admirer le soleil se lever. Oui c’est fou… c’est bien trop tôt, je vous entends penser là !  Mais c’est un bon moyen de profiter pleinement de ses journées de vacances et ne pas se dire que les vacances ont passé beaucoup trop vite !!

Fait que c’est pas mal ça les vacances !!!

Posté par minette dans Voyages | 4 Commentaires »

26 Mar
2013

Mi figue, mi raisin

Journée plutôt tranquille, vacillant entre soleil et nuages. Tantôt lecture à la piscine, tantôt course vers un abri pour se protéger d’un orage. Retour à la chambre, retour dehors. Le soleil daigne se pointer le bout du nez un peu plus tard, et heureusement, il est resté avec nous pour l’heure du souper et le ciel dégagé pour la soirée.

Souper et soirée en ville, en plein dans l’action de la 5e Avenue ….LA place de Playa Del Carmen, endroit de restos et marchands de toutes sortes. Un endroit comme j’aime ! Notre choix s’est arrêté sur un resto typiquement mexicain. Le drink du Happy Hour : Margarita. 2 pour 1 messieurs-dames. Madame prendra un simple Daiquiri aux fraises (je ne ferai pas la même erreur qu’hier, je vais le préciser).. et monsieur prendra le Margarita. Est-ce que monsieur préfère 2 petits drinks pour le prix d’un ou préfère-t-il un verre de format « super size ». Bah, tant qu’à avoir l’air cochon, aussi bien prendre le « grand format » !

Vient le temps de commander… hummm qu’est-ce qu’on pourrait bien prendre pour se dépayser un peu. Ah tiens.. y’a un plat qu’on peut partager à deux qui semble très bon. Il s’agit d’un mixte de tortilla, accompagné de chorizzo, poulet mariné, pis d’autres espèces de trucs dont je ne me rappelle plus les noms. Yves me rassure en me disant qu’il a bien vérifié la liste des aliments et qu’il n’y a pas de crevettes (je suis allergique). Y pense à tout cet homme !!!

On boit tranquillement notre coquetel directement assis sur la terrasse sur la 5e avenue et on s’amuser à regarder les gens circuler. Dès la première gorgée, Yves fait un semblant de grimace et je comprends que son coquetel a probablement le double d’alcool (pour égaliser le 2 pour1). J’en prends une gorgée ! Cibole, c’est pas un shooter qu’on a demandé !!! Yves me dit…pas de problèmes, j’chauffe pas ! hihi En riant, je lui réponds, tu chauffes pas mais moi je sais pas pantoute ou on va (moi pis mon sens d’orientation) !

Arrive le repas ! Wow grosse assiette avec tous les aliments de dégustation. Le serveur nous explique brièvement chaque aliment. On ne comprend pas tout, avec leur accent, mais tout semble bien correct, et appétissant. On commence, Yves picosse dans le mixte pour tortilla, et en dépose sur sa tortilla. Moi je commence à picosser également pour en mettre sur la mienne……..O’ malheur, une crevette surgit du mixte ! Merde, y’a des crevettes dans ça ?? Yves m’assure que bien lu la liste et que ce n’était pas écrit. Heureusement que j’avais le choix de d’autres aliments dans l’assiette….

Le ventre commence à me travailler dès la fin du repas…. Mini crampettes sont au rendez-vous. Je demande au serveur de m’indiquer l’endroit pour les Banos. Tout en haut de l’escalier Senora, et ensuite à droite. Une fois rendue, les mini crampettes se sont éclipsées. J’ai beau prendre mon temps, mais y’a toujours une limite à faire patienter celui qui nous accompagne, même s’il sirotte paisiblement son coquetel fort en alcool !!! Bon tant pis, je redescends.

Pis ? ca va mieux ? Pas certaine, je lui réponds, j’ai mal au ventre, je pense que je serais mieux d’y retourner. Ben Go, profites-en, on est au resto. Chu un peu gênée de retourner illico après m’être à peine réinstallée à la table. J’attends un peu et j’avise Yves qu’on peut finalement partir, ca va mieux. Dernière gorgée, facture réglée, c’est un départ.

À peine une dizaine de pas, me voici crampée en deux ! Je respire… Yves se tourne vers moi.. je lui dis que j’ai des crampes ! Ou ça, aux jambes ? aux cuisses ? (je viens pas de lui dire que j’avais mal au ventre moi ??) J’ai trop mal pour lui répondre, mais je réussis toutefois à lui souffler… au ventre !!!! Les crampes s’estompent, je peux marcher à nouveau. Il me dit, pas de problèmes, peu importe si tu dois retourner à la toilette, t’inquiète pas, on s’arrête. Une quinzaine de pas plus loin, ça me reprend, je plie encore en deux. Je respire et je souhaite pouvoir me rendre.

On voit un autre bar avec grosse musique Rock. Ça l’air ben cool ! Je me tourne vers Yves et je dis…. Quitte à prendre un verre, je pourrai utiliser les toilettes. Ben oui, je pourrais prendre un autre Margarita ! Prends ce que tu veux, moi faut vraiment je me rende… pis faut se décider vite ! J La serveuse prend les commandes et m’indique la salle de bain. Je reviens à la table et je vais vraiment mieux. Toute réflexion faite, je me tourne vers Yves, qui commence à trouver la soirée un peu plus comique, alcool aidant ;-) et lui dit : Chu bien mieux de finir de me vider bientôt parce que si non, tu vas te ramasser saoul avant d’atteindre le bout de la 5e avenue ! ;-)

Oh, quelques gouttes de pluie viennent nous agacer, heureusement, on est en route pour l’hôtel….

Posté par minette dans Voyages | 3 Commentaires »

25 Mar
2013

Sunwing vol 519

Tous les voyageurs sont priés de se présenter à la porte 51 pour embarquement immédiat… ceci est le dernier rappel.

Confortablement assise dans mon siège D de la rangée 5, j’attends avec fébrilité le décollage.  Il est 6h 40, les moteurs en marche et nous voici en position de décollage.  J’ai toujours le coeur qui débat dans ces moments là; ça reste, pour moi, un passage tantôt excitant, tantôt nostalgique car je laisse les miens derrière moi.

Aussitôt atteint les nuages, nous ressentons les flatulences, heu pardon, les turbulences de ce gros oiseau qui fait sa trace dans ce grand espace.  Et ce ne sont pas des légères turbulences, mais assez importantes pour que le service de café et thé ne soit pas offert durant toute la durée du vol (5 heures).  Et qui dit turbulences, dit ceinture attachée obligatoirement, et aucune circulation des passagers.  Tu dois demeurée « scotché » à ton siège.  Pas surprenant que lors d’un p’tit répit, tout le monde se lève ensemble pour faire la ligne dans l’allée pour la micro salle de bain.  Au-travers de tout cela, les agents de bord qui tentait de faire le service !!!  Ben coudonc, ça fait de l’action et pendant ce temps, les heures s’écoulent.

Le vol fût allongé d’une trentaine de minutes car nous avons dû contourner la région de la Pennsylvanie pour dévier de gros orages.  Nous avons donc touché le sol à 9h 50 (heure reculé de 2 heures par rapport à Montréal) au lieu de 9h 20.

Et par voie terrestre, nous avons roulé une bonne heure avant d’arriver au terminus situé à quelques rues de notre Hôtel, pour y marcher, valises à la main, traversant une allée piétonnière abritant un paquet de p’tits commerçants et de bons p’tits restos, sous 39 beaux et chauds degrés.  Le bonheur… on venait enfin d’arrivés, il était 12h 30 !!!

Fernando nous accueille chaleureusement à la réception de l’hôtel, s’adressant même dans notre langue.  Une fois les procédures d’usage terminées, Fernando nous remet les clés ainsi que 2 manettes pour la télévision et le câble.  Généralement, les manettes sont déjà posées sur le meuble de la télé dans la chambre, mais ici, elles nous sont remises avec les clés :-).  Deuxième étage, chambre 10, nous voici.  Nous montons au 2e étage avec 2 valises, et sacs à l’épaule.  Je n’ai pu faire autrement que de penser aux voyageurs (comme j’ai vus à l’aéroport) avec 3 ou 4 immenses valises qui doivent peser une tonne), gravir une quinzaine de marches.  En montant les marches, je ressentais un sentiment de « vide » et en poussant un peu plus ma réflexion, j’ai réalisé qu’il n’y a pas de rampe à l’escalier, ni de main courante.  Ne t’avise pas d’arriver trop saoul après une soirée trop arrosée !!

Comme dans toute nouvelle chambre, la curiosité embarque et une visite des lieux s’impose.  Jolie chambre au cachet (je cherche encore le mot).  Petit balcon privé, vue sur le jardin, muni d’une table et 2 chaises en fer forgé et rotin.  Spécial… tout est en ciment dans la chambre… les murs sont en ciment, la tête de lit est en ciment (ne t’avise pas de déposer ta tête trop près et risquer de t’y frapper dessus), même la douche est en ciment, munie de céramique.  Les tables de chevet et les comptoirs sont, toutefois, en céramique. Je cherche encore le mot pour le cachet 🙂

Yves décide de jouer avec le coffre fort pour le barrer avant d’y déposer nos objets importants.  Merde le coffre ne veut plus ouvrir.  Il part donc à la rencontre de Fernando qui lui répond qu’il ne peut rien faire puisque les proprios sont partis pour le weekend et qu’ils ne reviennent que demain.  Maudite chance qu’on ait pas décidé d’y mettre notre argent, et nos appareils électroniques !!!   Une autre chose qui est spéciale, y’a pas de papier mouchoir.  On demande à Fernando si c’est possible d’obtenir une boîte de kleenex, pensant que la dame de ménage avait tout simplement oublié.  Il répond qu’il n’y en a pas et nous sort un rouleau de papier de toilette, déjà entamé, sur le comptoir. Bon, forcément, Yves et moi avons sourit.   Merci, mais non merci, on en a déjà dans la chambre.  Faut donc se moucher avec le papier de toilette qui est très parfumé, et moi, l’odeur du parfum me fait éternuer… assez paradoxal hein.. se moucher pour éternuer par la suite. 🙂

Pour continuer dans la même lignée du papier de toilette, celui-ci doit être disposé dans la poubelle située à côté du cabinet et non dans la toilette.  Pardon ?  Après avoir mentionné le problème d’évacuation d’eau à Fernando, celui-ci nous fait part que nous ne devons pas y jeter le papier.  Ben ça, c’est le boutte de la marde !  hihihihi  Mais rassurez-vous Yves (mon ingénieux de chum) a trouvé le truc pour y jeter le papier et qu’on flush le tout.  Bye Bye !!!!

Une longue journée qui fût agrémentée d’un drink de vacances au bord de la mer sur une terrasse.  Déception toutefois pour mon drink.  En commandant un Daiquiri, je m’étais fait à l’idée de recevoir quelque chose de rose et goûteux.  Pour moi, un Daiquiri, c’est aux fraises.  Erreur de ma part, ce fût plutôt un verre de couleur jaune pâle.  Hummm  je me disais que ce devait être aux ananas, j’adore l’ananas.  Désolation, mon drink est plutôt sans goût particulier.  Je le bois quand même, j’ai chaud, j’ai soif, et je suis hyper fatiguée.  J’ai toutefois demandé au serveur de quels fruits il s’agissait pour me faire répondre que c’était: limette, ananas et pêche.  Voilà, c’est le goût de la pêche qui me revenait pas.

Au lit à 20h 30, avec mon livre que ma soeur m’a prêté :  « Ce qui se passe au Mexique… reste au Mexique ».  Je devrais peut-être en faire du pareil ?  Non rassurez-vous, je vais continuer d’écrire de temps à autres.  Je n’ai pas été capable de lire plus de 3 lignes, tellement mes yeux étaient trop lourds pour y demeurer ouverts.  Après plus de 16 heures à trimbaler notre corps, un bon dodo était mérité.

Demain matin, direction WalMart s’acheter papier de toilette et kleenex.

Posté par minette dans Voyages | 6 Commentaires »

20 Juil
2012

C’est la dernière fois que…

C’est le dernier souper ce soir ici à l’hôtel Omni de Cancun.  C’est le dernier dodo.  C’est le dernier show ce soir sur le bord de la piscine.  Ce blog sera le dernier, pour cette semaine à Cancun!

La journée a débuté avec un temps incertain.  D’abord, à notre lever, vers 6h45, en ouvrant les rideaux, les nuages étaient menaçants.  Mais chaque jour, Météomédia nous annonce pluie et orages à 90 %, et nous sommes chanceux, on a rien.  Ce matin, ce fût différent.  Le temps de lire quelques nouvelles sur le Net, pendant que mon chum était parti mettre nos serviettes pour réserver nos chaises, il a plu.  JE NE M’EN SUIS JAMAIS RENDUE COMPTE.  j’étais dos à la fenêtre !!!  Quand Yves est revenu un peu trempé, et qu’il m’a dit « As-tu vu comment la pluie a tombé tantôt » ?  Hein…la pluie ?  Je me tourne vers la fenêtre… Ben j’ai mon voyage, c’est tout mouillé par terre !  C’est ça les pluies tropicales, ça passe rapidement !

Et le soleil est réapparu immédiatement, ce qui nous a permis de s’installer au bord de la piscine.  Et c’est aujourd’hui qu’on a décidé de faire du ParaSail !  On est accrochés à un parachute et trainés par un bateau.  On a décidé de pratiquer cette activité avant le diner… on se disait que dans l’énervement, après avoir manger, ce serait pas pratique en haut de chercher les W-C. 🙂

Donc, de mon côté, j’avais une certaine crainte pour cette activité.  Je sais, vous me direz que j’avais déjà risqué ma vie dans un manège complètement en haut de la tour de la Stratosphère de Vegas, et que c’est pas mal plus haut que le parachute au-dessus de la mer !  Ben oui, je sais, mais là, on est au-dessus de L’EAU !  Honnêtement, cette semaine, j’étais excitée à l’idée d’en faire jusqu’à ce que je pose la question à Yves: « On peut pas tomber hein »? et qu’il me réponde « Avec le parachute, on tomberait bien lentement ».  Mais moi je veux dire, est-ce qu’on peut décrocher du parachute ? Il me répond « Raymonde, si on décroche, à la hauteur qu’on va être, quand on va toucher l’eau, y’a pas grand chance que tu en sortes vivante « .  J’ai cessé de poser des questions ! hihi

J’en ai pu reparlé.  Mais ce matin, Yves me dit, on va aller voir combien ça coûte !  50$ US par personne !  J’aurais tellement envie de dire à Yves, too bad, c’est trop cher (prétexte) ! Mais j’avais pas envie de faire ma poule mouillée !  Donc on dit au gars qu’on va aller chercher l’argent et on revient.  Arrivés à la chambre, je tente d’ouvrir le coffre fort avec la combinaison numérique que nous avions composée, rien.. erreur ! Le coffre ne veut pas s’ouvrir.  Je tente une seconde fois… toujours rien !  Finalement après 3 tentatives, c’est fichu.  Faut appeler la sécurité pour « reseter » le coffre.  Bâtard, je me dis que c’est un signe !  On attend 5-10 minutes et voici la sécurité.  On récupère notre carte.  Partons pour le guichet, obtenir de l’argent US.  Demandons au préposé de l’accueil pour avoir de la monnaie, ils ne peuvent pas, on nous donnerait juste en Pesos!  2e signe !  Caline, pourquoi on écoute pas les signes ??  😉

Nous voici donc en direction de la plage, marchant vers le kiosque.  Je réfléchis et je me demande bien pourquoi j’accepte de faire du ParaSail ?  J’ai tu vraiment besoin de faire ça ?  On sort nos bidous ($$) et on nous demande de signer un formulaire de décharge de responsabilités.  Ben c’est le bout de la marde !  C’est pas bon signe !  Ben non ne vous en faites pas, je sais que c’est tout à fait normal de signer une décharge, mais quand même, ca veut tu dire pareil qu’il y a des risques éminents pis qu’y s’en lavent les mains… hein ???

Nous étions les suivants, personne en avant de nous.  Peux pu reculer, c’est payé, c’est signé, pis j’ai la ceinture de sécurité sur le dos.  Arrive le gars qui vient nous chercher en Sea-Doo et qui nous conduira jusqu’au bateau.  Le gars voit bien que je suis nerveuse, je ne souris pas du tout !  Il nous dit qu’il devra nous emmener 1 à la fois.  J’embarque donc la première et il me dit « Faut que tu me tiennes bien serré autour de ma taille ».  Mon gars, tu créras pas ça comment je vais te tenir fort… tu ne respireras plus 😉  Et nous voilà partis vers le large, à couper les vagues, à monter un peu dans les airs et redescendre aussitôt à l’eau.  Pas sûr que j’ai aimé ma « ride » de Sea-Doo !  J’avais hâte d’arriver au bateau !

Me voici enfin à bord, à attendre mon chum, pendant que d’autres passagers font leur tour de parachute.  Quelques minutes plus tard, Yves arrive, et c’est notre tour !  Hostie que ca me tente pas !!!!!!  Je ne souris toujours pas !  Les gars me disent « Are you nervous ?…. Smile  »  Je leur sort mon plus beau sourire 🙂  On me passe les harnais, et on nous installe à l’arrière du bateau, sur la plateforme.  Jusque là, tout va !  Et voilà, c’est parti !  Le bateau s’éloigne tandis que nous, on monte de plus en plus haut !  Mais je suis tellement tendue, je m’accroche désespérément à mes 2 courroies qui me retiennent au parachute jusqu’à ce que je dise à Yves « je tiendrai jamais le coup à me tenir de même »  Je ne savais pas que je pouvais me lâcher, j’étais retenue par un truc dans mon dos.  Donc je pouvais relaxer, j’étais retenue.  Mais je n’avais pas remarqué que j’avais comme un dossier sur lequel je pouvais compter.  Malgré tout, je continuais à me retenir de toutes mes forces par les 2 harnais, au cas ou….. hihi  Dommage que je ne puisse vous mettre des photos.  On a payé un supplément pour se faire prendre en photo tout au long du parcours, mais la carte mémoire qu’ils nous ont donné requiert un adaptateur pour transférer les photos sur mon ordi… ce que je n’ai pas avec moi.  À suivre…

Le tour a duré environ 10 – 12 minutes.  C’était beau la vue des airs, mais je serais pas honnête de vous dire que j’ai vraiment trippé.  C’était bien, c’était beau, mais je ne crois pas en avoir assez profité vu ma grande nervosité.

C’est donc la dernière fois que………… j’en ferai !

Ce soir, ce sera notre dernier souper, et nous nous gâterons.  Nous soupons au resto Da Vinci !  Vous devinez sûrement de quelle spécialité il s’agit !  Eh oui !  À moi les mets italiens  ! hihihi

Finito les vacances à Cancun.  Cependant, comme nous quitterons le site juste vers 15h 30, demain, nous profiterons une dernière fois des installations (resto et piscine).  Nous en avons profité pleinement, et nous ne sommes pas tristes de retourner à la maison.  Nous sommes bien chez nous, nous avons la piscine pour se rafraîchir et…. nous avons Chanel qui nous attend.

Posté par minette dans Voyages | 4 Commentaires »